Le burn-out

Le burn-out ( ou épuisement professionnel ) est un terme générique désignant un état de fatigue émotionnel, mental et physique caractérisé par un manque de motivation et de performance après des mois ou voire des années de surmenage, de surenchère; c’est un cercle vicieux.

Voilà la définition qu’en donne le site burnout-info.ch 

Si les facteurs du burn-out sont de plus en plus nombreux, il me semble évident que l’asphyxie mentale et énergétique en sont les causes principales. Ne jamais se reposer mentalement. Ne jamais se reposer physiquement. C’est souvent un déni du corps et de l’esprit qui causent le burn-out. 

Les deux se mettent alors en mode pause pour obliger de force la personne à tenir à nouveau compte de son corps et de son esprit. En tenir compte signifiant dans un premier temps, de se mettre à l’écoute d’eux deux. C’est la première étape pour se sortir du burn-out. Mais la personne en burn-out n’a pas les capacités d’écoute en question. C’est là que je propose des séances pour permettre au corps de lâcher dans un premier temps. pour retrouver de la respiration intérieure, de la fluidité dans le corps et l’esprit afin de recouvrer cette capacité d’écoute de soi; cette capacité à se respecter; à respecter son corps et son esprit. 

La poursuite des séances permet alors de se poser les bonnes questions sur ce que la personne souhaite vraiment mettre en place comme projet professionnel et surtout dans quel rythme, dans quel fonctionnement. La fluidité de la personne permet alors de réorienter la façon d’être dans son travail voire de quitter son travail pour un autre plus en adéquation avec ses aspirations personnelles. N’oublions pas qu’il est nécessaire de trouver plus de 50% de plaisir dans son travail si on ne souhaite pas que celui-ci nous ruine au niveau de la santé mentale ou physique. 

Je vous accompagne aussi pour retrouver toute l’énergie nécessaire à être vous-même dans votre réintégration dans le monde du travail sans que l’appréhension d’un nouveau burn-out ne vienne poser des angoisses. Tomber une fois ne signifie pas perdre ses jambes définitivement. Je vous aide à vous relever et à en sortir grandi. 

Il n’y a aucune honte à être en burn-out dans la mesure où cela vient d’une mauvaise écoute de soi. On ne peut pas entendre que l’on ne s’écoute pas comme il faut jusqu’au jour où la maladie nous confronte à cela. Il est juste pleinement de l’intérêt de la personne concernée d’être bien entourée pour entamer le travail que je propose jusqu’à ce que la personne reprenne le contrôle d’elle-même. 

Le burn-out, comme la dépression, sont des cas où il vaut mieux que la demande vienne des proches plutôt que des personnes concernées parce qu’elles ne sont pas en état de faire la demande elles-mêmes.